siteÉmile Verhaeren

Portrait de Émile Verhaeren par Albin

Émile Verhaeren est né en 1855 à Saint-Amand, près d'Anvers, et il est mort écrasé par un train, en 1916, à Rouen.

Après ses études à Gand où il fit la connaissance de Rodenbach, Verhaeren participa au groupe Jeune Belgique et exalta la santé robuste et la spiritualité de la Flandre dans des recueils comme Les Moines. Après une crise physique, intellectuelle et morale qui lui fit craindre pour sa raison (on peut lire à ce sujet La Morte et Le Roc), le poète s'attacha à décrire le monde industriel (cf. Londres, Les Usines) et les splendeurs du travail humain (Le Port, L'Effort), ce qui le poussa tout naturellement vers le socialisme.

Verharen se servit surtout du vers libre, ce qui le plaça à l'avant-garde des expériences poétiques de son temps. Pour ce qui est des thèmes qu'il fit siens, et bien qu'il n'abandonna jamais tout à fait la veine intimiste fréquente chez les symbolistes, l'art souvent engagé de Verhaeren fit qu'il occupa une place à part chez les poètes de son temps.


Jacques Lemaire, webmestre


Poetes.com | Plan du site Poetes.com | Sommaire du site Verhaeren | Chronologie

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Émile Verhaeren
 ©Jacques Lemaire, 1999-2017