Vers Poetes.com Vers la page d'accueil du site Rimbaud Vers l'Index des titres Vers la Chronologie de RimbaudVers la page suivante

Sommaire des poèmes

LES ILLUMINATIONS

Formes luttant par Franz MarcSuggestion de l'aube, utopies urbaines, cascade d'images rousses, les Illuminations annoncent les expériences les plus audacieuses du 20e siècle, notamment l'écriture automatique des Surréalistes.

  Selon la préface que Verlaine fit du recueil, les diverses pièces de l'ensemble auraient été composées entre 1873 et 1875, mais la fascination de Rimbaud pour les poèmes en prose remonterait à 1870, lorsqu'il prit connaissance du Spleen de Paris de Baudelaire. À l'époque, d'ailleurs, le milieu parisien des gens de lettres s'intéressait vivement à ce genre d'expériences, comme en témoignent quelques œuvres de Verlaine et de Charles Cros.

  La quarantaine de Gravures coloriées qui composent les Illuminations ne constituent pas un manuscrit organisé par Rimbaud, mais bien une série d'œuvres diverses, écrites sans que leur auteur ait voulu en faire un tout. Dès lors, l'ordre dans lequel ces textes sont présentés ne dépendent que d'une tradition, dont le caractère arbitraire ne doit pas nous échapper, et non pas de la volonté du poète.

  C'est dans le numéro de mai-juin 1886 de La Vogue que, grâce à Gustave Kahn et Félix Fénéon, les Illuminations furent publiées pour la première fois, à l'exception toutefois de cinq poèmes (Fairy, Guerre, Jeunesse, Solde et Génie) qui ne parurent qu'en 1895, pour l'édition Vanier des œuvres complètes de Rimbaud.

Vers Poetes.com Vers la page d'accueil du site Rimbaud Vers l'Index des titres Vers la Chronologie de RimbaudVers la page suivante
 Arthur Rimbaud
©Jacques Lemaire, 1999-2017