Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site Poetes.com Vers la page d'accueil du site des Parnassiens Vers l'Index des titres Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

PENSÉE PERDUE

Rêve éveillé par Jeanne Jacquelin

 

Elle est si douce, la pensée,
Qu'il faut, pour en sentir l'attrait,
D'une vision commencée
S'éveiller tout à coup distrait.

Le coeur dépouillé la réclame ;
Il ne la fait point revenir,
Et cependant elle est dans l'âme,
Et l'on mourrait pour la finir.

A quoi pensais-je tout à l'heure ?
A quel beau songe évanoui
Dois-je les larmes que je pleure ?
Il m'a laissé tout ébloui.

Et ce bonheur d'une seconde,
Nul effort ne me l'a rendu ;
Je n'ai goûté de joie au monde
Qu'en rêve, et mon rêve est perdu.

Stances et poèmes


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site Poetes.com Vers la page d'accueil du site des Parnassiens Vers l'Index des titres Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Les Parnassiens
 ©Jacques Lemaire, 1999-2017