Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site Poetes.com Vers la page d'accueil du site des Parnassiens Vers l'Index des titres Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

LE PALMIER

 

Palmiers par Prosper Marilhot

Svelte palmier,
Arbre léger,
Dont verte branche
En éventail,
Au frais travail,
Longue s'épanche,
Quand le soleil
Jaunit du ciel
La draperie
Pure, arrondie,
Qui dans le loin
Lasse la vue
D'une étendue
Bleue et sans fin;
Oriental,
Original,
Féérique même!
Si moëlleux,
Si gracieux!
Que vent caresse
Tel qu'un soupir
De doux loisir...
De gentillesse
Et de fierté,
Libre, aéré,
Ton front s'élance
Et se balance
Avec plaisir
Et noble grâce
Pour rafraîchir
Celui qui passe;
Et puis encor
Comme un point d'or,
Comme un prestige
Qui luit, voltige,
Illusion
Et fiction!
L'aile enflammée
Et contractée
Du cardinal
Rouge spiral
Semble au feuillage
Un peu volage !


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site Poetes.com Vers la page d'accueil du site des Parnassiens Vers l'Index des titres Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Les Parnassiens
 ©Jacques Lemaire, 1999-2017