Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Nouveau Vers l'index des titres

Sommaire des poèmes

CHRONOLOGIE

1851

Germain Nouveau naît à Pourrières, dans le Var. Le futur poète passe une partie de son enfance à Paris où son père fonde une fabrique de nougat.

1859

Mort de la mère du poète.

1862

Félicien Nouveau, le père de Germain, se remarie. En 1864, M. Nouveau meurt de la variole.

1870

Germain Nouveau est reçu Bachelier par la Faculté des Lettres d'Aix. L'année suivante, il est maître d'école au lycée de Marseille.

1872

Maintenant installé à Paris, Nouveau commence à fréquenter la bohème littéraire. Il fait notamment la connaissance de Jean Richepin et de Charles Cros.

1874

Rencontre avec Rimbaud. Les deux amis partent pour Londres, mais Nouveau revient, seul, en juin. Dans les années qui suivent, Nouveau entreprend de fréquents voyages, notamment en Angleterre et en Belgique. Parfois, aussi, il retourne à Pourrières.

1876

Le poète collabore à la rédaction des Dixains réalistes, un recueil où lui, Charles Cros et quelques autres jeunes poètes, se moquent des Parnassiens, en particulier de François Coppée.

1878

Nouveau est employé au ministère de l'Instruction publique. Pendant les années qui suivent, le poète fréquente assidûment Verlaine.

1881

Nouveau achève sa Doctrine de l'Amour, recueil pour lequel il cherche un éditeur. Toutefois, quelques années plus tard, il interdira toute édition de son livre.

1883

Nouveau démissionne de son poste à l'Instruction publique.

1884

Le poète part pour Beyrouth. Il y travaille pour un M. Mansour, supérieur du Collège des Grecs catholiques. Il semble qu'il ne soit resté que quelques mois en poste. Il aurait peut-être été renvoyé pour une question de mœurs. C'est à Beyrouth que Nouveau compose ses Sonnets du Liban qu'il publiera, en 1885, dans Le Chat noir et Le Monde moderne.

1885

De retour à Paris, Nouveau continue à fréquenter la bohème littéraire. Il fait la connaissance de Valentine Renault pour lequel il compose ses Valentines.

1891

Nouveau est admis à l'asile d'aliénés d'Aix où il est interné quelques mois. Ce sont des années où le poète a de fréquentes crises mystiques.

1894

Nouveau est hospitalisé en Algérie pour soigner ses rhumatismes.

1896

A la mort de Verlaine, quelques-uns suggèrent le nom de Nouveau comme Prince des poètes.

1898

Désormais, et jusqu'à la fin de ses jours, Nouveau vit dans le midi, sauf pour quelques voyages à Paris. Prenant saint Benoît Labre comme modèle, Nouveau mendie, le plus souvent sous le porche de l'église Saint-Sauveur à Aix.

1904

Le poète revient quelques mois à Paris, rue de Varenne. Il habite dans une mansarde et couche dans un sac.

1908

Nouveau écrit une lettre à Léopold Silvy dans laquelle il l'exhorte d'empêcher, par tous les moyens possibles, que ses œuvres soient publiées. D'ailleurs, Nouveau intente un procès suite à la publication de son recueil Savoir aimer, la première version de sa Doctrine de l'Amour.

1911

Nouveau s'installe définitivement à Pourrières, son village natal.

1920

Nouveau meurt d'inanition, ayant poussé trop loin un jeûne. Sa mort a eu lieu entre le Vendredi Saint et Pâques.


Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Nouveau Vers l'index du site Lamartine

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Germain Nouveau
 ©Jacques Lemaire, 1999-2017