Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Moréas Vers l'index des titres Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

ET J'IRAI...

Hymne à la mer par Alphonse Osbert

Et j'irai le long de la mer éternelle
Qui bave et gémit en les roches concaves,
En tordant sa queue en les roches concaves ;
J'irai tout le long de la mer éternelle.

Je viendrai déposer, ô mer maternelle,
Parmi les varechs et parmi les épaves,
Mes rêves et mon orgueil, mornes épaves,
Pour que tu les berces, ô mer maternelle.

Et j'écouterai les cris des alcyons
Dans les cieux plombés et noirs comme un remords,
Leurs cris dans le vent aigu comme un remords.

Et je pleurerai comme les alcyons,
Et je cueillerai, triste jusqu'à la mort,
Les lys des sables pâles comme la mort.


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Moréas Vers l'index du site Moréas Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Jean Moréas  ©Jacques Lemaire, 1999-2017