Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Laforgue Vers l'index des titres Vers la page Chronologie de Laforgue Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

COMPLAINTE DU LIBRE ARBITRE

Arlequin, Pierrot et Scapin (oeuvre modifiée) par Jean-Antoine Watteau

Rencontrant un jour le Christ,
Pierrot de loin lui a fait : psitt !
Venez-ça ; êt' vous fatalist' ?

Pourriez-vous m' concilier un peu
Comment l'homme est libre et, responsableu,
Si tout c' qui s' fait est prévu d' Dieu ?

Et voici que not' Seigneur Jésus,
Tout pâle, il lui a répondu :
« Ça ne serait pas de refus,

« Mais.., votre conduite accuse
« Un cœur que le malheur amuse,
« Et puis vous êtes sans excuse,

« Pire que le méchant soldat
« Romain qui m' molesta
« Quand j'étais su'l' Golgotha.

« Dieu, qui voit tout, apprécie
« Vot' conduite envers le Messie,
« Que vous lui montez une scie.

«En enfer, et sans façon,
«Vous irez, triste polisson,
« Et ce s'ra un' bonne leçon. »

Et il lui tourna les talons.
Mais Pierrot dit : « T'en sais pas long,
Car t'as déplacé la question. »


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Laforgue Vers l'index du site Laforgue Vers la chronologie de Laforgue Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Jules Laforgue ©Jacques Lemaire, 1999-2017