Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Laforgue Vers l'index des titres Vers la page Chronologie de Laforgue Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

LES BOULEVARDS

Le boulevard Montmartre, un matin d'hiver par Camille Pissarro

Sur le trottoir flambant d'étalages criards,
Midi lâchait l'essaim des pâles ouvrières,
Qui trottaient, en cheveux, par bandes familières,
Sondant les messieurs bien de leurs luisants regards.

J'allais, au spleen lointain de quelque orgue pleurard,
Le long des arbres nus aux langueurs printanières,
Cherchant un sonnet faux et banal où des bières
Causaient, lorsque je vis passer un corbillard.

Un frisson me secoua. - Certes, j'ai du génie,
Car j'ai trop épuisé l'angoisse de la vie !
Mais, si je meurs ce soir, demain, qui le saura?

Des passants salueront mon cercueil, c'est l'usage;
Quelque voyou criera peut-être : « Eh ! bon voyage ! »
Et tout, ici-bas comme aux cieux, continuera.


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Laforgue Vers l'index du site Laforgue Vers la chronologie de Laforgue Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Jules Laforgue ©Jacques Lemaire, 1999-2017