Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Corbière Vers l'index des titres Vers la page Chronologie de Corbière Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

RONDEL

Le rêve par Henri Fantin-Latour

Il fait noir, enfant, voleur d'étincelles !
Il n'est plus de nuits, il n'est plus de jours ;
Dors... en attendant venir toutes celles
Qui disaient : Jamais ! Qui disaient : Toujours !

Entends-tu leurs pas ?... Ils ne sont pas lourds :
Oh ! les pieds légers ! - l'Amour a des ailes...
Il fait noir, enfant, voleur d'étincelles !

Entends-tu leurs voix ?... Les caveaux sont sourds.
Dors : il pèse peu, ton faix d'immortelles ;
Ils ne viendront pas, tes amis les ours,
Jeter leur pavé sur tes demoiselles...
Il fait noir, enfant, voleur d'étincelles !


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Corbière Vers l'index du site Corbière Vers la chronologie de Corbière Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Tristan Corbière  ©Jacques Lemaire, 1999-2017