Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Bertrand Vers l'index des titres Vers la page Chronologie de Bertrand Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

SCARBO

 

L'ange du destin par Odilon Redon
<img src="bertrand_scarbo.gif" width=213 height=20 usemap="#bertrand_scarbo" border=0>

Mon Dieu, accordez-moi, à l'heure de ma mort,
les prières d'un prêtre, un linceul de toile,
une bière de sapin et un lieu sec.

Les Patenôtres de M. le Maréchal.

« Que tu meures absous ou damné, - marmottait Scarbo cette nuit à mon oreille, - tu auras pour linceul une toile d'araignée, et j'ensevelirai l'araignée avec toi !

- Oh ! que du moins j'aie pour linceul, lui répondais-je, les yeux rouges d'avoir tant pleuré, - une feuille du tremble dans laquelle me bercera l'haleine du lac.

- Non ! - ricanait le nain railleur, - tu serais la pâture de l'escarbot qui chasse, le soir, aux moucherons aveuglés par le soleil couchant !

- Aimes-tu donc mieux, - lui répliquais-je larmoyant toujours, - aimes-tu donc mieux que je sois sucé d'une tarentule à la trompe d'éléphant ?

- Eh bien, - ajouta-t-il, - console-toi, tu auras pour linceul les bandelettes tachetées d'or d'une peau de serpent, dont je t'emmailloterai comme une momie.

Et de la crypte ténébreuse de Saint-Bénigne, où je te coucherai debout contre la muraille, tu entendras à loisir les petits enfants pleurer dans les limbes. »


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Bertrand Vers l'index du site Bertrand Vers la chronologie de Bertrand Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Aloysius Bertrand  ©Jacques Lemaire, 1999-2017