Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Bertrand Vers l'index des titres Vers la page Chronologie de Bertrand Vers la page suivante

Sommaire des poèmes

L'ALERTE

Paysage par Brueghel le vieux

Ne se séparant jamais plus de sa carabine que
Dona Inés de la bague du bien-aimé.

Chanson espagnole.

La Posada, un paon sur son toit, allumait ses vitres à l'incendie lointain du soleil couchant, et le sentier serpentait lumineux dans la montagne.

*

« Chut ! N'avez-vous rien entendu, vous autres ? demanda un des guérillas, collant son oreille à la fente du volet.

- Ma mule, répondit un arriero, a fait un pet dans l'écurie.

- Gavache ! s'écria le brigand, est-ce pour un pet de ta mule que j'arme cette carabine ? Alerte ! Alerte ! Une trompette ! voici les dragons jaunes ! »

Et soudain, aux chocs des pots, aux grincements de la guitare, aux rires des servantes, au brouhaha de la foule, succéda un silence à travers lequel eût bourdonné le vol d'une mouche.

Mais ce n'était que la corne d'un vacher. Les arrieros, avant de brider leurs mules pour gagner le large, achevèrent leur outre à moitié bue; et les bandits qu'agaçaient en vain les grasses maritornes de la noire hôtellerie, grimpèrent aux soupentes, en bâillant d'ennui, de fatigue et de sommeil.


Vers la page précédente Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Bertrand Vers l'index du site Bertrand Vers la chronologie de Bertrand Vers la page suivante

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Aloysius Bertrand  ©Jacques Lemaire, 1999-2017